Report de l’entrée en vigueur des nouvelles activités des pharmaciens

QUÉBEC, le 29 août 2013  Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, annonce la décision gouvernementale de reporter l’entrée en vigueur de la Loi modifiant la Loi sur la pharmacie, qui devait permettre aux pharmaciens, à compter du 3 septembre 2013, d’exercer de nouvelles activités professionnelles. En effet, une nouvelle date de mise en application de la Loi sera ultérieurement déterminée par le gouvernement.

« J’ai toujours appuyé la démarche entreprise par l’Ordre des pharmaciens et le Collège des médecins en vue d’en arriver rapidement à un règlement pour mettre en œuvre la loi 41. L’ajout de ces nouveaux actes demeure un moyen de favoriser un meilleur accès aux soins de santé de première ligne.  J’aurais bien sûr préféré une mise en œuvre dès le 3 septembre, comme il était initialement prévu, mais le report s’impose de lui-même dans les circonstances. J’avais d’ailleurs évoqué la possibilité d’un tel report la semaine dernière. Nous voulons assurer un déploiement opérationnel et optimal pour servir au mieux la population québécoise. Ce délai donnera le temps aux équipes de négociation de poursuivre adéquatement leur travail en ce sens, et de convenir d’une entente satisfaisante pour toutes les parties tout en respectant la capacité de payer du gouvernement », a déclaré le ministre Hébert.

Cette décision gouvernementale a effectivement pour but premier de favoriser l’implantation structurée des diverses modalités réglementaires établies, ainsi que des autres procédures administratives nécessaires à une mise en œuvre harmonieuse de la nouvelle Loi, et ce, au bénéfice de l’ensemble des Québécoises et des Québécois.

« Je tiens à préciser que ce report ne modifie en rien les services actuellement offerts par les professionnels de la santé, aussi bien du côté des médecins que des pharmaciens. Il n’y a aucune rupture ni diminution des services en pharmacie. Tous les tests pourront continuer d’être offerts par les pharmaciens », a conclu le ministre Hébert.

Rappelons que l’Ordre des pharmaciens et le Collège des médecins ont travaillé de concert sur l’ensemble de la réglementation définissant les conditions et modalités d’application des nouvelles activités professionnelles telles que décrites à la Loi modifiant la Loi sur la pharmacie. Cette Loi a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 8 décembre 2011.


Retour à l'accueil

Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec / © Tous droits réservés 2020